Services
Menu
Fermer

Comment s’assurer que les installations de sécurité soient entièrement marquées CE

Les installations de sécurité, comme les portails pivotants et coulissants, sont considérés comme des machines qui bougent manuellement ou automatiquement. Chaque jour, de nombreux véhicules et personnes les utilisent, c’est pourquoi il est essentiel que toutes ces installations de sécurité soient conformes aux exigences de sécurité européennes et portent le marquage CE.

Lorsqu’un fabricant produit une nouvelle installation de sécurité pour le marché européen, l’entreprise est légalement tenue de s’assurer que le produit est conforme à la réglementation sur le marquage CE. Mais comment le fabricant s’assure-t-il que le produit répond à toutes les exigences ?

L’obtention de la certification du marquage CE est un processus long. Et il doit l’être, car il s’agit de votre sécurité, de celle de vos employés et de toutes les personnes qui entrent dans vos locaux. En résumé, le processus se déroule comme suit :

  1. Analyse, évaluation et réduction des risques

La première étape consiste à identifier tous les dangers et risques possibles. L’analyse est réalisée au moyen d’une grille d’évaluation des risques. Le fabricant détermine ensuite les dangers qu’il doit éliminer et les risques résiduels acceptables qui sont inévitables.

  1. Conception d’un portail sûr

Un nouveau portail doit pouvoir être utilisé en toute sécurité. Il faut penser aux distances fixes par rapport aux parties mobiles et éviter toute partie tranchante. Un fabricant doit également tenir compte de questions telles que la force du vent et la stabilité mécanique. Tous ces aspects doivent être compris et spécifiés par le fabricant dans la conception d’un portail.

  1. Essais

Sur le papier, la conception d’un nouveau portail peut fonctionner correctement, mais elle doit bien sûr être testée de manière intensive. Le fabricant teste le portail en fonction de la norme du marquage CE et des exigences imposées au produit. Celles-ci comprennent la durabilité, le déraillement, la mesure de la force et l’usure des composants. Certains tests doivent être effectués par un organisme indépendant (organisme désigné). Ce n’est que lorsqu’un test indépendant a été effectué et que le produit a satisfait à tous les critères qu’un certificat de sécurité est délivré.

  1. Documentation

Un fabricant doit consigner tout ce qui concerne le nouveau portail dans un dossier technique de construction et le conserver pendant au moins dix ans. Cela concerne notamment les dessins, les calculs, l’inventaire des risques, les résultats des tests et les déclarations. L’entreprise devra également fournir à l’utilisateur un manuel d’utilisation pour une utilisation sûre et un carnet de bord pour les travaux d’entretien.

  1. Contrôle de la production en usine (FPC)

Le fabricant doit garantir que chaque portail produit selon la nouvelle conception fonctionne de la même manière sûre. C’est pourquoi, à cette étape, le fabricant définit les procédures au sein de l’organisation dans un FPC, une sorte de manuel de qualité qui garantit que chaque produit a le même niveau de performance.

  1. Le marquage CE

Lorsque le fabricant respecte toutes les directives et normes mentionnées et peut le prouver, il obtient le très convoité marquage CE. De cette manière, le fabricant assure à ses clients que le portail est conforme aux directives européennes en matière de sécurité.

Plus d’informations

Des conseils et une assistance pour votre solution de protection périmétrique ? Demandez une consultation avec l’un de nos experts.

Consultation gratuite